Le bleu Indigo

Les couleurs végétales

Les plantes tanniques

acétate de fer, Béatrice Derval

Les molécules des colorants ne peuvent pas se lier, s’accrocher à la fibre textile. En respectant des dilutions précises, des sels métalliques vont permettre au textile de retenir et d’absorber le colorant.

Les cuves et les chaudrons ont leur importance quant à la fiabilité des couleurs, les récipients en acier inoxydable, galvanisés ou émaillés nous donneront une satisfaction égale. Chaque couleur gardera ses cuves et ses bassines en plastique pour le rinçage a l’eau de source et ses gants de protection pour la teinture. Il convient de ne jamais utiliser ces mêmes récipients pour un usage ménager ou culinaire.

Prévoir un bocal en verre de 1 litre 1/2 avec fermeture hermétique pour la fabrication de la cuve d’Indigo.

Stages Découvertes
une matinée 9h30 à 13h30,                   50 euros.
au choix : indigo, acétate de fer, acétate d’alumine

Stages Initiations
deux journées 9h30 à 18h                   180 euros.
les trois réunis : indigo, acétate de fer, acétate d’alumine

Le bleu Indigo :
L’indigo teint toutes les fibres naturelles et le coton en particulier. Il est résistant à la lumière et aux lavages. Le bleu est concentré dans les feuilles à l’état de précurseur incolore… suite du texte

Les couleurs végétales :
Nous aurons comme objectif de comprendre pourquoi les fibres cellulosiques (coton, lin, ramier..) sont plus difficiles à teindre que les fibres animales protéinées (soie et laine)… suite du texte

Les plantes tanniques :
Le tannin des plantes, qui permet de rendre les cuirs imputrescibles et imperméables, est également utilisé pour la teinture des étoffes, la fabrication d’encres et la coagulation du caoutchouc… suite du texte

Stages Perfectionnement
une journée  9h30 à 18h                        90 euros.

Nous développerons suivant les pratiques professionnelles et les envies de chaque stagiaire des techniques simples qui puissent vous ouvrir concrètement la mise en espace d’un textile de décoration ou artistique, accompagnées de la technique japonaise « Shibori », impressions textiles, fronces sur rouleaux (Mura-kumo), pliages (Itajime), ligatures, point avant (Ori-nui), faufilages (Maki-nui) et autres récréations sur tissu.
Pour les apprentis ou les spécialistes du tissage, de la tapisserie, de la broderie, nous confectionnerons des écheveaux de fils de laine, de soie, de coton et les teindrons en respectant la particularité de chaque matière.

Pour tout renseignement et inscription à un stage, veuillez contacter Béatrice DERVAL
au 06 24 36 15 64 ou par mail beatrice.derval@hotmail.fr

Possibilités d’hébergement sur place à l’atelier du Colombier ou à La Mure Argens au ‘Mas du Colombier’ et
au camping de Saint André des Alpes en proximité du lac de Castillon (baignades en été).